samedi 31 décembre 2016

Ce qu'avoir 4 enfants m'a appris sur les périodes difficiles...




Parfois, on ne sait pas trop pourquoi, nos enfants se mettent à regresser ou avoir un comportement "problématique". L'enfant qui faisait ses nuits se met à se lever. Notre nouveau bébé refuse d'être déposé. On se demande si on doit appliquer les conseils de x ou y expert. Technique d'apprentissage du sommeil sans pleurs? Tableau de récompense ?

J'ai toujours été une maman du style pro-active, j'aime les livres sur la parentalité et j'ai adoré les cours de psychologie du développement de l'enfant.

Mais un jour j'ai réalisé que tout les problèmes ne nécessitait pas une mise en action d'un plan en 5 étapes. Que la plupart du temps, ce n'étais qu'une phase et que continuer ce que nous faisions déjà était la meilleure façon de passer à travers cette phase. Mettre au point une nouvelle technique d'éducation, ou un troisième plan en trois semaines pour les nuits ne ferait que mélanger l'enfant. Celui-ci a besoin de constance et constamment changer de méthode le porte à tester encore et encore ce qui va arriver.

Ce n'est qu'une phase, et notre enfant en constante évolution va la traverser comme toutes les autres.  Parfois les phases sont longues, parfois elle dure quelques jours.

Lutter ne sert à rien.

Vers 1 mois de vie, Alice s'etais mise à se réveiller systématiquement à 2h du matin pour y faire une période d'éveil. J'ai décidé de profiter de cette phase au lieu de m'en plaindre. On s'est fait une petite routine que j'ai même réussit à apprécier. Je la déposait sur une doudou, me préparait un thé que je buvais en lui jasant puis je la berçait en regardant dehors, et elle se rendormait. Ça a duré quelques jours puis c'était passé. C'est parfaitement normal pour un bébé d'ailleurs d'inverser le jour et la nuit.

Ça arrive à tout âge. Parfois ca va être quelque chose qu'on croyais acquis et on va être surpris, se demander : " voyons, je pensait qu'elle savait que grimper sur la table étais interdit, ai-je manqué quelque chose ? Dois-je être plus sévère ? Est-ce que mon style de discipline est mauvais ?"

Et la réponse est souvent non. Nos enfants sont en apprentissage, et l'apprentissage comporte une grande part d'essais erreur.

Celui qui refuse obstinément de mettre ses mitaines va probablement les garder quand il fera réellement froid. S'il ne le fait pas, alors là on peut tenter d'intervenir en essayant de comprendre la raison: mitaines trop épaisses qui l'empêche de jouer? Besoin d'affirmation ?

La période où on accepte la phase sans lutter, nous donne un temps pour observer. Cette observation est une chance de trouver la vraie solution, si la situation venait à durer et la solution se révélait nécessaire.

On se rends rapidement compte que rien n'est parfaitement linéaire dans l'évolution de notre enfant et c'est normal.

Avoir 4 enfants m'as permis de saisir la normalité de ces périodes plus difficile où on a l'impression de perdre contrôle.

Ça m'as surtout appris que les phases ne sont que des phases, elles finissent par passer. Si notre enfant grandis dans un environnement favorable où ses besoins sont entendus, la plupart du temps il n'y a rien de mieux à faire que d'attendre, observer et continuer ce qu'on fait déjà.

Et parfois c'est difficile, parce qu'on est fatigué, et qu'on as le réflexe de vouloir "régler la situation". Parce que ça nous irrite.  Il faut se rappeler alors des progrès qu'on a déjà fait, des phases qu'on a déjà traversé.

Ce n'est qu'une phase. Et les phases finissent par passer.

vendredi 30 décembre 2016

5 idées pour profiter de l'hiver avec les enfants


1. Utiliser la neige pour créer quelque chose en famille.

Un fort, un bonhomme de neige, une glissade... Dans la cour ou dans le parc, faites de votre construction un projet de famille intégrant les plus petits et les plus grands. Nous avons profité de la belle température du 24 décembre pour aller dehors en pyjama sous nos habits d'hiver et avons préparé notre château :) Un bonhomme de neige fait office de garde et as causé beaucoup de rire quand j'ai échappé la boule de son corps.

Pour faciliter le tout, j'avais fait la base du fort pendant leurs absences, donc les enfants avaient un repère claire de où mettre la neige. Pour la 2 ans, on lui as montré à tapoter pour solidifier la neige qu'on mettais sur les bordures.

2. Sortez dehors dans le noir

Je vais avouer, ça a été un peu un échec ici car le temps de préparer les 4 enfants, la pluie verglaçante s'en est mêlée.
Une lampe de poche ou des bracelets lumineux, font un effet intéressant sur la neige. Notre 2 ans à préféré tester la lampe de poche dans le fort. Les grandes ont aimé jouer à se poursuivre dans la cour et glisser, seulement éclairé par une lumière extérieure et la neige.

3. Explorez le quartier en version hiver

Encore mieux, allez y alors que tous ont mit leur décoration de Noël. Mettez-vous en famille sur une misson, trouvez les décorations. Oubliez le trajet prédéterminée et laissez-vous guider par la recherche.

4. Jouer dans la neige à l'intérieur 

Un bac de neige, des mitaines et des contenants vides seront la base de construction amusantes en neige. Vous pouvez faire de minis bonhommes de neige représentant les membres de votre famille, un château ou peinturer dans la neige (voir lien)...

5. Pelleter en famille

Prennez le temps d'apprendre à vos enfants comment ils peuvent vous être réellement utiles. Oui, pelleter pour le plaisir c'est bien, mais les enfants aiment sentir qu'ils ont un rôle important dans la famille, qu'ils sont capable d'aider. On ne force personne ici évidemment, mais on montre la bonne façon de faire aux volontaires. 


mercredi 28 décembre 2016

Stimuler un enfant de 2 ans à la maison...


Photo: Myriam Massicotte photographe


C'est quelque chose qui préoccupe souvent les mères à la maison.. Comment peut-on arriver à bien stimuler son tout-petit à la maison ?

Je veut commencer par vous raconter 30 minutes de mon avant-midi...

Ce matin, je m'asseoit par terre dans le salon. Charlotte y joue avec un pot en plastique vide (style confiture) et des boutons. Elle le vide, le remplis, travaille à saisir les petits boutons entre ses doigts. Je l'encourage à utiliser ses doigts en "pince" pour mieux les saisir. Elle me tends des boutons, je dit merci. Je la regarde et je lui demande "puis-je avoir des boutons s'il te plait?" Elle m'en donne. Je dit merci. Je répète la même séquence une dizaine de fois, s'il vous plait - reçoit les boutons - merci. Je lui signale que j'ai des boutons pleins les mains et que oh oh, son pot est vide. " Veux-tu des boutons ?". Elle acquiese. Je lui donne des boutons. Elle dit merci. J'attends. Elle me regarde, cherche à comprendre ce que j'attends d'elle.
Je donne le modèle " on peut demander,  puis-je avoir des boutons s'il te plait?".
Elle dit "si te pait", je lui en donne. Elle dit merci. J'attends. Elle me regarde puis résouds le "problème". Elle dit "si te pait". Je lui donne. Elle est fière d'avoir trouvé la bonne façon. On répète la séquence une dizaine de fois. Je lui fait alors constater que mes mains sont vides. Nous mettons ensemble les boutons ensemble dans le pot en comptant. Elle essais de dire des chiffres.

Nous avons finit, elle va serrer le pot à sa place. Elle demande à faire du vélo. Je tiens le vélo (vélo sans pédale reçu à Noël), et elle pousse avec les pieds pour le faire avancer. Nous chantons lalalalala en se faisant.

Langage. Politesse. Dimension affective. Motricité globale. Motricité fine. Delovepement cognitif. Mathématique. Concepts vide/plein. Tous ces concepts qui représentent ce que nous souhaitons développer chez nos enfants, ils sont présents dans mon matin.

Stimuler un enfant à la maison, ne nécessite  généralement rien de plus que notre présence, de l'accès à des occasions, et du temps. Je dit généralement car ce n'est pas toujours vraie. J'ai eu un de mes enfants qui avaient besoin d'un peu (beaucoup) plus. Qui avait besoin de tout décortiquer et pour lequel, l'achat de matériel spécifique a été nécessaire. Mais c'est la beauté d'être à la maison, vous apprenez à connaître votre enfant et savoir ce qui lui convient. De plus, des ressources telle que ludothèque, jeux à la bibliothèque etc peuvent vous aider.

La meilleure façon de bien stimuler son enfant de 2 ans? Apprennez à connaître son développement. Sachez ainsi repérer les opportunités dans le jeu ordinaire.

Faites attention à pinterest. Une belle activité vu là-bas peut facilement causer des frustrations parce que votre enfant ne coopère pas. Faites attention aux trop beaux bricolages réalisés sans plaisir de la part de l'enfant.

Écoutez votre enfant avant tout. Comme le dit le programme éducatif jouer c'est magique* : L'enfant est le principal agent de son développement.

Bon jeu!

*Jouer c'est magique