mercredi 22 juillet 2015

Récupérer + s'amuser = Peinture maison


Peinture maison (crayons marqueurs récupérés)

Nous utilisons beaucoup d'articles de bricolages.
La colle, les crayons, tout est utilisé et rapidement, on se retrouve à avoir des crayons qui fonctionnent à moitié.

Depuis quelques temps, je travaille principalement à éliminer les petites frustrations de notre quotidien. Samedi dernier, j'ai pris le temps de tester tous les crayons feutres pour éliminer ceux qui fonctionnaient moins bien.

Je n'étais pas prête à les jeter; j'ai utilisé une technique lue sur un blog
  pour utiliser le reste d'encre des crayons.

C'est tout simple. J'ai simplement pris des pots des petits pots de yogourts vides, j'ai mis de l'eau, mis 3 crayons par pot (pointe par en bas, sans bouchon) dedans, et recouvert de papier d’aluminium.

Après 2 jours au soleil, nous avons testés notre nouvelle peinture. Nous avons utilisé les crayons eux-mêmes pour ces dessins, mais avec un pinceau ça fonctionne aussi. Il est possible d'atteindre plus longtemps pour une couleur plus foncée.






-----------------------------------------------------------------------------------------

Récupérer des dessins coloriésLe coloriage est un hit chez nous, mais que-faire de dizaine de dessins coloriés ?

1. Décorer la chambre. J'ai collé 3 gros dessins ensembles et utilisé un marqueur permanent noir pour ajouter des détails afin d'unifier les trois dessins. Pour d'autres dessins, j'ai découpé les personnages pour les coller individuellement sur le mur.

2. Créer des casse-têtes. Dessin + carton + ciseau pour un casse-tête adapté au niveau de votre enfant

3. Créer des jeux autonomes avec auto-correction
Vous avez besoin d'une feuille de carton + votre dessin. Tracer le contour de votre dessin sur la feuille de carton. Découper le dessin et tracer les différentes parties sur le carton.

Pour simplifier, vous pouvez simplement dessiner un rectangle sur le carton séparé en 6, et donc découper le dessin en 6.

À l'arrière du dessin, mettez un élément "question". Soit une addition, une forme à associer à un pareille, une lettre minuscule à associer à sa majuscule. 

Sur le carton, dans chaque section une réponse. 

Ensuite, l'enfant fait les bonnes associations selon la question/réponse et à la fin peut retourner les morceaux du dessin pour vérifier s'il a réussit (et donc re-créer le dessin).















vendredi 17 juillet 2015

10 façons de jouer avec eux en toute simplicité


Si vous avez pinterest, vous savez qu'il semble s'y livre un combat perpétuel à trouver le jeu le plus original possible. On cherche une façon d'utiliser chaque objet, chaque concept....

Pourtant, les meilleurs jeux ne sont pas nécessairement des chef-oeuvres dignes de pinterest, ce sont simplement des idées soudaines qui permettent de passer un bon moment...

10. Colorier un dessin géant sur les murs

Vous avez plusieurs choix pour le réaliser. Faire imprimer un dessin géant en plusieurs feuilles puis les coller ensemble, ou comme j'ai fait en haut, mettre ensemble trois dessins différents et y ajouter des éléments au marqueur noir pour unifier le tout.

Vous pouvez aussi simplement dessiner sur une feuille blanche sur le mur.

9. Devine ce qu'il manque

C'est un jeu tout simple encore. Vous prenez des éléments, en cachez quelques uns (selon l'âge de l'enfant) et il devine ceux manquants. On peux aussi varier en faisant deviner en touchant un objet caché dans un sac de tissus.

8. La comédie musicale / chorégraphie / karaoké

S'il y a de la musique inclus, mes filles sont toujours prêtes à participer ! Chanter ensemble des classiques québécois, danser ensemble (avec ou sans effet de lumière), ou simplement jouer tout en chantant au lieu de parler....

D'ailleurs, cette après-midi, même le bébé a éclaté de rire devant notre jeu de pirates où les enfants me donnait le réplique alors que je chantais "Je suis le pirate le plus fort, personne n'aura mon trésor...."



7. Attrape-moi si tu peux

Un autre classique aux 1000 variations.
On aime bien jouer aux enfants qui essaient de prendre des objets devant moi alors que je me laisse distraire par tout, ou que je dort (ils doivent venir en silence) etc..
Je suis parfois un ours, parfois un pirate, parfois un monstre....

6. 1.2.3 Soleil, pluie et tout ce que tu veux 

Connaissez-vous 1-2-3 soleil ?
C'est tout simple. On se tourne dos aux enfants, et on compte 1.2.3. Lorsqu'on compte, ils avancent. Lorsqu'on arrête de compter, on dit "soleil" et ils doivent arrêter. Le premier qui touche le compteur gagne. Cette semaine, il faisait très chaud et nous avons fait une version où je disait 1.2.3 pluie et arrosait les enfants qui bougeait :)

5. Le chef de l'orchestre, de la troupe de dance et le professeur.

Peu importe le contexte utilisé, le principe demeure le même; tous doivent imiter une personne en particulier. On peux même en faire des "épreuves" pour devenir un superhéros ou expert en yoga.

4. Être disponible

Celui là est le plus simple et le plus aimée de tous. Vous allez à côté de vos enfants, et vous leurs dites simplement: Je suis disponible ! à quoi on joue ?  Ils auront des idées géniales.

3. Toutes les raisons sont bonnes pour se coller

C'est un peu le principe de l'EXCELLENT livre de Lawrence cohen.
Laissez-les tester leur force sur vous en poussant avec leurs mains.
Lisez un roman sans images avec eux près de vous.
L'important c'est le contact avec eux.


2. Le sport

Un ballon de soccer, une corde à danser, du vélo.. Inspirez-vous de vos passions pour passer un bon moments avec vos enfants.  Nous avons eu un gros coup de cœur pour le demi-vélo dernièrement.

1. Inventez un jeu

Que ce soit un sport, un parcours moteur...  Vous pouvez faire un jeu de société par terre en craie, ou un parcours moteurs (sauter, marcher sur la ligne). Vous pouvez jouer à lancer les ballons pour détruire un mur de briques et le reconstruire. Vous pouvez faire un spectacle de marionnette avec les toutous chacun votre tour.

1.2.3 GO

on prends cinq minutes pour jouer avec eux aujourd’hui.

mardi 14 juillet 2015

En vedette: Louise-Anne

 


Louise-Anne est une maman de trois petites filles. Enseignante de formation, elle rêve de faire l'école-maison à ses enfants. Elle travaille très fort pour aligner les conditions gagnantes pour réaliser ce rêve.
" Avant, j’avais des principes, maintenant, j’ai des enfants."

C’est tout à fait ça ! J’étais une de ses mamans qui savait beaucoup de choses sur le développement des enfants et sur les « ont dit que », mais j’ai eu la chance d’avoir trois belles filles aussi différentes dans leurs tempéraments, dans leurs besoins que dans leur développement. Cela m’a rendue plus compréhensive, plus tolérante, plus décontractée et moins « jugeante », surtout ! 



 Cinq minutes pour jouer, à quoi tu joues avec tes/ton enfant?
Seulement cinq minutes pour jouer ? On fait un jeu de table (casse-tête, jeu de mémoire, jeu de société, etc.) ou on regarde un livre (je leur lit une histoire ou un regarde un livre documentaire, j’aime ça beaucoup !).
Par contre, je ne suis pas une maman qui joue beaucoup avec ses enfants, je préfère les observer et les regarder. J’aime les laisser explorer, découvrir par eux-mêmes. Mon rôle est de leur fournir de beaux jouets variés en terme d’apprentissages et selon leurs intérêts. L’été, on joue presque exclusivement dehors lorsque le temps le permet.  

Ton souvenir d’enfance jeu/jouet préféré ?  J’ai beaucoup de souvenirs d’être restée toute la journée à jouer dehors avec mes amis du quartier. Je me rappelle aussi mes camions Tonka et mon Big Wheel reçu à ma fête de 4 ans. J’ai appris à jouer à la poupée avec mon amie d’enfance de l’époque, Isabelle. Je n’en avais pas vraiment chez moi. 



























Le doute et la culpabilité, la pression.

Je ne suis pas une maman qui doute beaucoup de ses choix. Je doute très rarement de moi, tout court dans les autres sphères de ma vie! J Lorsque je fais une erreur, je suis capable d’introspection, je corrige le tir et je tente de me reprendre. Je suis humaine et tout à fait imparfaite ! Je ne peux pas dire, non plus, que je sente de la pression de l’extérieur par rapport à mes choix, même lorsque ceux-ci sont différents que ça soit en lien avec l’allaitement prolongé, le cododo ou autres. Même si cela avait été le cas, je suis certaine que le regard des autres ne m’aurait vraiment pas fait douter quant à mes choix.

D’ailleurs, cela m’attriste assez de voir des mères douter d’elles-mêmes et de se remettre en question sur tous les sujets. 

J’aimerais que les mamans aient davantage confiance en leurs moyens et qu’elles soient fières de ce qu’elles sont et de l’éducation qu’elles donnent à leurs enfants.  Je souhaite que les mamans se fassent davantage confiance et qu’elles soient à l’écoute de leur instinct.


Ce qui a influencé ton rôle de maman 

 Mon expérience auprès des enfants et l’âge à laquelle je suis devenue maman ont certainement influencé mon rôle de mère. En effet, lorsque j’ai donné naissance à Maëlle, à 35 ans, il y a des gestes que j’avais pratiqués maintes et maintes fois, auparavant.

Ceci dit, prendre soin de ses propres enfants, c’est tout autre chose, bien évidemment. À l’aube de mes 40 ans, je me sens moins patiente et plus fatiguée physiquement que lorsque j’étais éducatrice ou même plus récemment, lorsque j’enseignais avant d’avoir mes enfants. 

Cependant, de voir grandir mes filles me rend totalement heureuse. De les voir évoluer et grandir ensemble, ça me touche encore plus ! Je n’ai pas eu cette chance, car j’étais enfant unique. Je n’avais pas réalisé à quel point grandir avec un frère ou une sœur pouvait m’avoir manqué. Je l’ai réalisé tout récemment en voyant mes enfants interagir ensemble.

Être enseignante teinte également mon rôle de mère. Très souvent il m’arrive d’avoir envie de frapper dans mes mains et dire : Bon, les enfants, rangez vos livres et sortez vos cahiers d’écriture, nous allons composer des phrases farfelues ! (Une des choses que j’aime le plus faire avec les enfants). Mes filles sont petites et j’espère qu’un jour, pas si lointain, je pourrai jouer à la « maîtresse » d’école avec elles. J’ai une énorme boîte d’autocollants toute prête qui les attend. J

Une autre chose qui influence mon rôle de mère c’est la peur de la maladie. Depuis toute petite, je ne me sens pas bien lorsque des personnes autour de moi sont malades, ça m’angoisse ! Ce n’est pas arrivé si souvent, heureusement, avant que je ne devienne maman.  C’est pourquoi j’ai été très secouée le lendemain de la naissance de ma deuxième fille lorsque j’ai appris qu’elle avait une malformation cardiaque. Cela a été une épreuve pour nous, pour moi !


Maintenant, elle va bien, elle grandit et elle est très attachante. Je reste toutefois assez craintive et j’ai peur facilement et rapidement lorsque mes enfants sont malades. Alors, cela aussi teinte mon rôle de mère même si je travaille très fort à rester zen lorsqu’un petit virus fait son apparition dans la maison. J









mercredi 8 juillet 2015

Ce qu'une maman à la maison peut vraiment faire...

Bébé & moi en train d'étendre une brassée de couche.


Au début, je voulais titrer l'article "Ce qu'une maman a la maison fait vraiment" en référence aux images qui circulent où on compte la vision de l'entourage sur son rôle à celle de maman.

Toutefois, il suffit d'avoir déjà été à une rencontre de mamans à la maison pour savoir que personne n'utilise son temps de la même façon.

Budgéter son temps

"Manager of their homes" est un livre anglais qui propose de structurer mieux son temps pour en faire plus (et pleins d'autres choses). Comme on gère un budget financier, nous pouvons mieux utiliser notre temps. Dans mon cas, je sait que j'ai plus de 12h disponible chaque jour avec les enfants donc plus qu'amplement pour 1000 projets.

J'aime pouvoir me dire à 14h: Wow, on a tout ça d'accomplis et encore tellement de temps.

malgré les difficultés

Je n'ai rien contre le fait de relaxer, de lâcher prise, de prendre ça plus facile parfois, mais c'est tellement peu glorifiant. Travailler fort, c'est récolter fort aussi. Il y a moyen de suivre ses objectifs même avec un bébé qui pleure, même avec des crises, même avec la fatigue.


Faire de notre quotidien ce qu'on veux vraiment qu'il soit
C'est là la clé de tout. J'ai l'impression q'une partie du problème soit qu'en 2015, on veux passer le moins de temps possible à faire chaque chose et on finit par perdre notre temps à ne rien faire en se plaignant que rien n'est fait. Chaque choix à chaque seconde peut nous permettre de transformer notre quotidien. Il n'est jamais trop tard et chaque geste posé vers notre objectif ne s'efface pas même si on rechute ensuite.

----------------------------------------------------------------------------
Ce qu'une maman à la maison peut vraiment faire:

Laver la table
Je sait, ça compte dans le ménage. Mais voilà, je lave la table 5 à 6 fois par jour, alors ça mérite sa propre catégorie.

Garder la maison organisée et propre
Une chose que j'aime vraiment, c'est revenir d'une activité et trouver la maison propre.
C'est agréable de revenir et de ne pas trouver 1000 choses à faire en rentrant.
J'en profiter pour garder notre chez-nous organisé selon nos besoins afin que de simplifier notre quotidien.

Observer ses enfants

Est-ce qu'il suffit d'être avec ses enfants pour réellement les connaître?
Non, il faut s'y intéresser et prendre le temps de les regarder attentivement.

Rester en forme

J'ai du mal avec celui-là, moi aussi, parce que je suis affamée du matin au soir en allaitant. Mais voilà, quand les enfants jouent dehors ou tranquille, on peut trouver le temps de faire de l’exercice auprès d'eux. Courir autour du parc. Partir en randonné en vélo.

S'amuser dans la cuisine

Un jour, j'ai décidé que si j'étais pour faire à manger 4 fois par jour pour 5 personnes, il étais hors de questions que ce ne soit qu'une corvée. J'essais de m'amuser à choisir des repas savoureux mais rapides, qui me font vraiment plaisir.

Choisir les valeurs qu'elle veux transmettre à ses enfants
Il faut noter qu'on choisit ce qu'on veux transmettre, et non ce qu'on transmet.
La liberté dans notre horaire permets de se remettre en question et d'essayer des choses.

Sortir
Le monde regorge d'activités gratuites et trippantes, il suffit d'oser. Ça peut être plus difficile dans certaines régions, mais ça vaut la peine d'essayer.

Faire de sa vie celle qu'elle veux vraiment
Je me répète mais c'est vraiment important. Il y a 10000 possibilités, prenez le temps de réfléchir à votre quotidien idéale et faites de pas en sa direction.


mardi 7 juillet 2015

Jeux à faire quand il fait chaud ( sans gaspiller d'eau )


Il fait finalement chaud !! Chez nous, c'est 34 ressentit dehors en ce jour de juillet.
Le premier réflexe de la majorité des gens quand il fait chaud?
 Jouer avec de l'eau.

Que ce soit à cause des règlements de votre ville ou de votre conscience écologique, vous cherchez peut-être des alternatives moins mouillée, c'est pourquoi je vous propose ces activités à faire quand il fait chaud... sans gaspiller d'eau.

+ des trucs pour se rafraîchir.

                                                    1. Jouer dans l'eau.... de pluie.
Le lendemain d'une averse, ou même le jour même. Ici la règle pour jouer dans la pluie c'est tant que la pluie est relativement chaude et qu'il n'y a pas d'orage.
Vive les bottes d'eaux ! Les grandes ont une préférence pour jouer dans la forêt mouillé, jouer dans la boue librement avec des bâtons.

2. Créer une mini-piscine pour bébé, donc l'eau servira à arroser les plantes.
Nous utilisons également un bocal pour recueillir l'eau de pluie, mais si il fait très très chaud, je vais sortir le traîneau pour y baigner bébé... puis le vider le soir venue sur nos chers tomates et autres légumes. Je les aurais arrosé de toute façon donc l'eau n'est pas perdue. Il rentre peu d'eau dans le traîneau, mais assez pour rafraîchir bébé et le laisser faire sploush splash.



3. Créer un tipi ou une cabane dehors
Des couvertures, des branches ou des chaises de patios... Jouer et créer un coin à l'abri du soleil simultanément... Faites attention à ce que la température n'y monte pas trop ;)

4. Jouer avec le vent 
Avec un tissus ou un paréo, jouer à faire de petites et grosses vagues en rythme. Même bébé aimera y participer, et le vent créer vous rafraîchira. 

5. Sortez l'histoire dehors
L'histoire du soir, raconté dehors alors que la température s'est rafraîchit légèrement, est un must de l'été ici. Elle se promène d'un endroit à l'autre tout l'été, tout en permettant aux enfants d'apprendre à rester attentif dans différents cadres.

6. ou un jeu de société, un jeu table, un atelier... 
Un jeu calme, à l'ombre pour ne pas avoir trop chaud. Parfois quand il fait chaud, j'installe des ateliers (invitations à jouer) dehors, à différents endroits. ça permet aux enfants de passer des jeux actifs à des jeux calmes dehors, au rythme qu'il leur plaît. 



+ 5 Trucs +

Un pichet d'eau froide de petite taille, dans lequel les enfants peuvent se servir eux-mêmes

Des "popsicles" créer avec des jus verts

Remplir une bouteille pulvérisateur d'eau pour arroser de temps en temps les enfants

Préparer les ingrédients qui doivent cuits la veille, pour qu'ils soient prêt à être mangé froids pour le dîner

En cas de grande chaleur, profitez-en pour visiter les endroits gratuits de votre ville comme la bibliothèque, ou les jeux d'eaux.



Bonne journée chaude !


lundi 6 juillet 2015

Conciliation bébé / grands, trucs et jeux pour les mamans les bras pleins



être maman à la maison, c'est parfois être très occupée
être maman à la maison de trois donc un petit bébé, c'est être toujours très occupée

Je vous présente 5 trucs pour s'organiser + 5 trucs pour jouer avec les grands tout en s'occupant de bébé.

Jouer
1. Jouer à un jeu où vous pouvez participer oralement tout en allaitant bébé. J'ai déjà joué à cherche et trouve, couché dans mon lit avec mini mini bébé accroché à moi, et les grandes assises à côtés. Je nommais, en chuchotant, les éléments à trouver. En plus, comme c'est spécial, ça fait un beau souvenir. 
2. Endormez bébé en allant au parc. C'est un classique qui fonctionne presqu'à tout coup. Bébé est épuisé, hurle, vous sortez le bébé pour le promener (avec un espoir de l'endormir) et pendant que le bébé dort enfin dehors, les grands jouent au parc. 3/3 contents.

3. Jeux parlés. Jouer aux devinettes, raconter une histoire, trouvez des rimes, cherchez des mots qui commencent par B, posez des questions de connaissances générales... Vos enfants savent que vous êtes occupés et ils ne sont pas exigeants, ils ne veulent que votre attention. On peut même y jouer en se promenant en long et en large dans le corridor :p.

4. Ayez un ballon d’exercice pour pouvoir vous "asseoir" tout en bougeant encore légèrement pour garder bébé endormis. Vous êtes ainsi plus bas, donc plus près des grands, tout en répondant aux besoins de bébé.

5. Préparez des activités d'avance, quand vous avez le temps. Vous savez que bébé vous laissera seulement 10 minutes top chrono de libre ? Préparez un bricolage, déjà pré-découpé la veille pour pouvoir profiter de chacune des minutes. Réunissez tout au même endroit.

6. Dansez, ça endort bébé en portage ou dans vos bras, et ça permets de passer un bon moment avec les grands.

Extra: Donnez des cours mamans-bébés aux aînés, qui le reproduiront avec une poupée.





S'organiser

1. Organiser la maison selon vos besoins. 
Par exemple: Je garde un deuxième tube de pâte à dent dans la cuisine, pour pouvoir brosser les dents des grandes directement dans la cuisine, pendant que bébé finit de manger son repas.
ou encore: les premiers mois, on gardais le nécessaire de bébé dans toutes les pièces.


2. Garder l'évier propre
Parce que ça rends plus heureux de un.
Parce que vous pourrez y laver bébé en 5 secondes tout en surveillant les grands au besoin.

 3. Aménager la maison pour favoriser l'autonomie des grands

Quelques semaines après la naissance de bébé, nous avons acheté des adaptateurs pour permettre aux grandes d'ouvrir/éteindre eux-même la lumière de leur chambre. Cet achat tout simple a complètement changé nos journées, puisque nous n'avions plus à nous déplacer chaque fois qu'ils voulaient l'allumer.
4. Déterminer dès l'arrivé de bébé la façon donc les enfants doivent agir avec lui.

Chez nous, on demande de ne pas toucher son visage par exemple, et de respecter son espace (normalement déterminé par une doudou).
 Les enfants savent que s'ils s'excitent (sauter, courrir) près de bébé, ils pourraient le blesser.
5. Acheter un porte-bébé ergonomique.
Avoir un endroit où mettre bébé, sécuritaire, aide énormément au quotidien.